Taboulé de milletHier, je vous partageais ma recette de gaspacho pour débuter cette nouvelle série  de recettes spéciales summertime. Pour continuer sur cette belle lancée estivale et rafraîchissante, je vous propose de vous lancer dans la préparation d’un taboulé de millet maison. Avec ça, vous aurez clairement the kit parfait du summer lover ! Je remercie Jérémy, du blog Menthe Banane pour cette belle inspiration qui m’a vraiment plu et que vous pouvez donc retrouver ici.

Un petit mot sur Jérémy Je l’ai découvert sur Instagram il y a un ou deux mois. En surpoids pendant une grosse partie de son adolescence, il est aujourd’hui une vraie inspiration et source de motivation. Il est actuellement diététicien et partage avec humour (notamment en story Instagram) son expérience passée, d’excellents conseils et de délicieuses recettes. Je vous invite vraiment à passer voir son profil, il vaut sincèrement le détour !

Millet, carte d’identité

Alors, déjà, pourquoi le millet ? Hein, Cécile, pourquoi ! Pourquoi est-ce que tu ne peux pas faire comme tout le monde et prendre de la semoule de blé, ou même du quinoa ? Tout simplement parce que j’en avais dans mon placard qui traînait depuis au moins 2 ans et que là, il y avait urgence ! En plus, le millet fait parti de ces céréales assez méconnues, donc c’était aussi une bonne occasion de la découvrir.

Le millet, donc, est une céréale, traditionnellement cultivée en Afrique et en Asie. A l’inverse de nos céréales modernes, le millet n’a pas besoin de beaucoup d’eau et supporte parfaitement le climat aride et rude. Très écolo donc, le copain millet.

Au niveau de l’aspect, le millet est un peu comme la semoule : de tous petits grains. Mais la différence, c’est qu’il est encore plus petit. Avec l’amarante (une graine comme le quinoa), c’est en effet la plus petite céréale comestible. Et ouais. Si aujourd’hui il est si peu présent dans nos assiettes européennes, c’est tout simplement parce qu’il est encore associé (à mal) à la nourriture pour les oiseaux. On en trouve en effet assez souvent dans les mélanges de graines pour les petits oiseaux domestiques.

Au niveau nutritionnel et bienfaits santé, il est tout d’abord sans gluten ! Cette recette de taboulé de millet tombe à pic pour remplacer la semoule. Le millet ne cause donc pas d’allergies, est très digeste et est alcalinisant (il permet donc de rétablir le pH de notre corps, très acidifié de part notre alimentation moderne). Enfin, comme toute céréale, il est riche en protéines (11 gr de protéines pour 100 gr) et en fibres.

Une céréale donc très intéressante, à découvrir pour changer un peu. On passe à la recette maintenant ?

Taboulé de millet

Taboulé de millet • 4 personnes

  • préparation : 15 min
  • cuisson : 10-15 min
  • prise au frais : minimum 1h

Ingrédients :

  • 100 à 150 gr de millet (selon si c’est un accompagnement ou votre plat principal), décortiqué et sec
  • 1/2 poivron rouge
  • 1/2 poivron vert
  • 1/2 poivron jaune
  • 2 belles tomates
  • 1/2 oignon rouge
  • 3 tiges de menthe fraîche
  • 3 tiges de coriandre fraîche
  • 1 à 2 poignées de raisins secs (ceux que vous préférez)
  • 1 poignée de graines de courges – optionnel
  • 1 poignée d’amandes effilées
  • 2 c.à.s. d’huile d’olive
  • 1/2 citron pressé
  • 1 c.à.s. de sauce soja, réduite en sel de préférence
  • pour agrémenter si vous souhaitez un taboulé de millet hyper complet : de la fêta en dés ou du tofu aux herbes, en dés et légèrement grillé.

Préparation :

  • Faire cuire le millet dans de l’eau bouillante pendant 15 minutes (Jérémy recommande 10 minutes, mais personnellement, je l’ai trouvé un peu trop croquant à mon goût, n’hésitez donc pas à goûter à partir de 10 minutes). Une fois le millet cuit, le passer sous l’eau froide pour arrêter la cuisson et réserver.
  • Pendant la cuisson du millet, laver et couper en petits cubes les poivrons. Il est possible d’enlever la peau si cette dernière est mal digérée. Ciseler finement l’oignon rouge. Laver la tomate, la couper en quartiers, retirer la partie avec les pépins, puis la couper en petits cubes, comme les poivrons. Séparer les feuilles de menthe et de coriandre des tiges et les émincer finement.
  • Mélanger tous les légumes et les herbes fraîches puis y ajouter l’huile d’olive, le jus du demi-citron pressé et la sauce soja. Rajouter enfin le millet, bien mélanger et réserver au moins une heure au frais pour que tous les ingrédients s’imprègnent bien des saveurs.
  • Au bout d’une heure, rajouter les raisins secs, les graines de courges et les amandes. Mélanger bien à nouveau pour que tous les ingrédients soient bien répartis.
  • Servir avec un bon gaspacho.

Taboulé de millet

Quelques petits détails sur la recette :

  • Vous pouvez tout à fait remplacer le millet par du quinoa, de la semoule de blé dur ou du boulgour. J’ai vraiment profité de ce reste de millet que j’avais au fond du placard pour réaliser cette recette donc, n’hésitez pas à changer la céréale en fonction de ce que vous avez ou de ce que vous préférez.
  • J’ai rajouté à la recette de base des raisins secs, amandes effilées (sur la photo j’ai tellement mal mélangé que tout s’est retrouvé au fond… Ne faites pas comme moi et mélangez bien !) et des graines de courges. Les raisins secs sont présents dans le taboulé plus traditionnel et j’aime beaucoup le petit côté moelleux et sucré qu’ils apportent. Pour les graines, je souhaitais tout simplement avoir du croquant en plus de celui du poivron. Comme vous pouvez donc le déduire, un taboulé peut être agrémenté de plein de petits toppings sympas, alors videz vos placards !

Alors, est-ce que ce combo gaspacho et taboulé de millet ne vous donne t-il pas envie de courir à la plage ? Avez-vous déjà fait du taboulé maison, peut-être avec du millet ? Quels toppings adorez-vous y retrouver ?

Retrouvez toutes mes autres recettes salées ici et toutes les recettes summertime ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *