Recette lait d'amande maisonJe vous en parlais récemment dans ma dernière chronique d’une fausse vegan, l’une des premières choses que j’ai arrêtée de consommer lorsque j’ai revu mon alimentation, c’était le lait de vache. A l’époque, j’en buvais beaucoup (pour ne pas dire énormément). Au petit-déjeuner, et ce depuis l’enfance, c’était un bon bol de lait (avec du chocolat en poudre, du sucre et des céréales… Oui, les choses ont bien changé depuis. De même, pour le goûter, je ne pouvais pas me passer de mon verre de lait (toujours avec du chocolat en poudre), pour tremper mes gâteaux. Le lait, pour moi, c’était sacré. Quand il a fallu le remplacer, ça a été un peu compliqué au début.

Premiers essais (difficiles) : le lait de soja et le lait d’amande

Instinctivement, lorsque j’ai voulu arrêter le lait, je me suis tournée vers le lait de soja.  C’est après tout celui que l’on trouve le plus facilement et dont on parle le plus. J’ai commencé par prendre le moins cher possible (budget étudiant oblige). Résultat : quelque chose de très liquide, légèrement blanchâtre, sans aucun goût définissable… Je n’étais pas franchement emballée par ce truc qui transformait mon chocolat du matin en une épreuve redoutée. J’ai donc essayé par la suite le lait d’amande. Pourquoi le lait d’amande ? Parce que c’était celui que je voyais partout sur Youtube et Instagram et que, à l’époque, je m’intéressais plus à ce qu’on racontait sur ces réseaux qu’aux valeurs nutritionnelles et à la qualité des produits. Deuxième essai, deuxième échec. J’étais complètement désemparée. Pourquoi, moi, je n’aimais pas le lait végétal ? Comment allais-je donc faire ?

Mon souci venait principalement de deux choses :

  1. J’avais l’habitude de consommer trop de lait et de produits sucrés. Ainsi, mes petites papilles n’avaient clairement pas l’habitude d’avoir quelque chose de réduit en sucre. Car oui, le lait est sucré, rappelons-le. Si vous regardez les valeurs nutritionnelles, vous verrez que la grande partie des glucides reste du sucre. Donc forcément, en rajoutant du chocolat en poudre et des céréales, ça en devenait presque un bonbon ce machin ! Passer de tout à rien, pas facile donc.
  2. Je ne consommais pas du tout des produits qualitatifs. Dans ces produits  végétaux “premiers prix”, l’amande, le soja ou tout autre végétal utilisé pour faire ces laits, sont dans des proportions tellement minimes, tellement diluées, que le goût est quasiment absent. L’eau est donc l’ingrédient numéro 1, d’où la texture pas franchement très appétissante ni rassasiante après coup.

Le petit conseil que je pourrais vous donner si vous avez du mal avec les laits végétaux : trouvez celui qui vous correspond le plus et persévérez. Comme toute nouvelle chose, ce n’est pas forcément facile au début, il faut un temps d’adaptation pour nos papilles et pour nous-même. Personnellement, il m’aura fallu un bon mois. Maintenant, je ne peux plus m’en passer et j’adore ça, le jeu en vaut clairement la chandelle !

Comment choisir son lait végétal ?

Première chose, pour éviter tout lait franchement pas bon du tout (voir dégueux dégueux), choisissez du lait bio. Là, déjà, vous vous épargnerez bon nombre de mauvaises surprises. Si vous ne pouvez pas vous rendre en magasin bio, jetez toujours un oeil au niveau des ingrédients afin de vérifier que la composition n’est pas ridicule, du type 2% d’amande. Avec au moins de 8-10% d’amande par exemple, votre lait n’aura aucun goût et donc aucun intérêt.

Ensuite, prenez votre lait sans sucre ajouté. On oublie donc le lait de riz au chocolat, le lait de soja à la vanille et le lait d’amande extra, tous bourrés de sucres. Vous pouvez acheter de ces laits plus gourmands mais gardez-les pour des dégustations occasionnelles. Si la mention “sans sucre ajouté” n’apparaît pas sur un lait “nature”  vérifiez les valeurs nutritionnelles écrites sur le côté. Pour le lait de coco que je prends par exemple, la mention n’est pas présente mais le taux de sucre est ridiculement bas, donc on est bon !

Enfin, chaque lait végétal aura son propre goût, sa propre couleur et texture. Le mieux donc, est de choisir celui qui conviendra le mieux à l’usage que vous allez avoir ou au besoin qu’il vous faut couvrir. Voici rapidement un petit tour des laits principaux :

  • Lait de riz : goût assez neutre, délicat et doux. Il est surtout utilisé pour remplacer le lait de vache dans les préparations sucrées, c’est en effet celui qui lui ressemble le plus. Il est riche en vitamines, minéraux et en silice, qui permet de fixer le calcium (si vous prenez un mélange riz amande vous ferez donc le plein de calcium naturellement).
  • Lait de coco : mon petit préféré, celui que j’achète le plus souvent ! Je trouve que c’est celui qui est le plus parfumé. Il s’utilise parfaitement pour des préparations sucrées et salées. Il renferme de bonnes graisses et est très rafraîchissant. Attention à ne pas confondre avec le lait de coco de cuisine.
  • Lait de soja : le lait le plus riche en protéines, forcément ! Son goût étant assez neutre, il peut se mettre partout sans souci. Selon les marques, vous allez avoir un lait plus ou moins épais, le mieux est donc d’en tester différents et de faire votre choix.
  • Lait d’amande : très digeste, bourré de nutriments et de minéraux, il peut avoir un léger goût d’amande amère ou un goût plus prononcé selon la marque que vous prendrez. Avec le soja, c’est le lait le plus courant. Pour remplacer le lait dans le café latte, c’est parfait !
  • Lait d’avoine : il a un excellent apport en fibres et permet donc de réguler votre transit (sexy, n’est-ce pas ?). Il est donc assez riche en glucides mais sera un bon moyen de faire le plein d’énergie, notamment pour le petits déjeuners (porridge, smoothies…). Attention, ce lait contient du gluten.

Maintenant que nous avons passé tout ça en revue, je vous propose de faire votre propre lait végétal, en commençant par l’amande. Vous allez voir, rien de plus facile et de satisfaisant que de boire son propre lait végétal.

Recette lait d'amande maison

Lait d’amande – pour 500 ml environ

  • temps de préparation : 5-10 min
  • temps de repos : 1 nuit

Ingrédients :

  • 100 gr d’amandes (émondées ou non, c’est comme vous voulez, moi elles ne l’étaient pas)
  • 500 ml d’eau fraîche
  • un peu de stevia – optionnel
  • un torchon propre ou un filtre à café permanent ou un filtre pour lait végétal

Etapes :

  • Faire tremper les amandes dans un grand bol d’eau, à température ambiante, pendant toute une nuit.
  • Le lendemain, égoutter et bien rincer les amandes pour enlever toutes les petites impuretés, surtout ne pas garder l’eau de trempage pour le reste de la recette.
  • Mettre les amandes dans un blender et rajouter l’eau fraîche. Mixer pendant  2-3 minutes puis laisser reposer 5 minutes afin que les morceaux d’amandes retombent au fond. Faire la même opération encore 2 ou 3 fois puis finir par 5 min complètes à vitesse max.
  • Sortir un grand bol ou un saladier, disposer sur le dessus le torchon/filtre et y verser le lait d’amande avec le dépôt. Refermer le torchon/filtre et bien presser pour extraire le maximum de lait. Une fois le pressage terminé, transvaser le lait dans un bocal, rajouter la stevia (ou un autre sucrant), mélanger et placer au frais jusqu’à dégustation. Le lait se conserver quelques jours au frais.
  • Concernant le sucrant : vous n’êtes pas obligé de sucrer le lait. Personnellement, j’ai rajouté un peu de stevia car j’en avais sous la main. Tout dépend de votre goût. Si vous voulez sucrer, faites-le petit à petit et essayez de diminuer la dose peu à peu afin d’accoutumer vos papilles.
  • Le dépôt dans le torchon/filtre se nomme okara. Ce sont toutes les particules de l’amande qui n’ont pas pu être broyées. Vous pouvez très bien vous en servir pour  remplacer une partie de la farine pour faire des recettes sucrées ou en rajouter à votre porridge. Rien ne se jette, tout se recycle !

Recette lait d'amande maison

Et pour faire d’autres laits ?

Il est tout à fait possible de faire d’autres types de lait à la maison, sans investir dans plus de matériel. Voici quelques exemples :

  • Lait d’avoine : Faire tremper 100 gr de flocons d’avoine pendant toute une nuit. Egoutter, rincer et mettre dans un blender avec 750 ml d’eau froide puis mixer jusqu’à obtenir un mélange homogène. Filtrer bien et conserver au frais.
  • Lait de riz : Faire griller 60 gr de riz blanc dans une poêle, sans matière grasse, jusqu’à ce qu’il soit odorant et commence à colorer. Cuire le riz selon la méthode habituelle, jusqu’à ce qu’il soit bien tendre. Egoutter et mettre dans un blender avec 650 ml d’eau froide. Mixer à pleine vitesse pour avoir un liquide homogène et crémeux. Filtrer et conserver au frais. Si le lait est trop épais, rajouter un peu d’eau et bien mélanger.
  • Lait de soja : Couvrir 85 gr de graines de soja avec de l’eau bouillante pendant 6 hr puis rincer et recouvrir avec de l’eau froide, de nouveau pendant 6 hr. Egoutter, rincer et mettre dans un blender avec 500 ml d’eau froide. Mixer jusqu’à obtenir un mélange homogène. Filtrer puis mettre dans une casserole et laisser frémir pendant 20 min à feu doux, en remuant de temps en temps. Laisser refroidir puis placer au frais.
  • Lait de noisette et de cajou : même processus et dosages que pour le lait d’amande.

Et voilà, maintenant, vous savez tout sur les laits végétaux et comment les réaliser vous-même ! Consommez-vous déjà du lait végétal ? Lequel est votre préféré ?

Retrouvez toutes mes autres recettes ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *