Chroniques d'une fausse vegan : les folles alternatives veganSi vous avez lu toutes mes chroniques de fausse vegan jusque là, déjà, bravo et merci ! Si vous n’en avez pas encore fait le tour, je vous invite à faire un petit tour ici. Aujourd’hui, je signe la sixième chronique, et ce sera la dernière pour un petit moment car je travaille en ce moment sur l’e-book qui devrait sortir en juin. Pour cette chronique, votre chère et dévouée journaliste de l’extrême s’est rendue, sur place, en magasin bio et grande surface, pour débusquer les folles alternatives vegan à la vente. En effet, aujourd’hui être vegan, ce n’est pas seulement manger du brocoli, du tofu et boire du lait d’amande à longueur de journée. Saviez-vous que les vegans avaient leur propre fromage ? De la saucisse ? Et même du… bacon ?! En avant pour un petit tour en magasin.

La viande sans viande, plus vraie que nature

Vous êtes invité à un barbecue vegan et vous hésitez à décliner poliment invitation ? Franchement, vous rateriez quelque chose ! Voilà ce que vous pourriez trouver sur le grill : merguez et saucisses, comme chez vous. Vous ne rêvez pas, les vegans l’ont fait, la viande végétale plus vraie que nature existe bien. On peut trouver dans les rayons frais de tous les magasins bio des saucisses merguez, andalouses, aux herbes ou pour la choucroute. Être vegan et kiffer la choucroute n’est plus une utopie ! Ces produits sont faits à base de seitan, de la protéine de blé (soit du gluten). Avec d’astucieuses associations d’épices, on y voit que du feu. Personnellement, je n’ai pas encore goûté ces petites saucisses, je les trouve un peu chères et ça me rappelle trop ces produits transformés que je fuis de base. Peut-être que j’essaierai une fois, mais ce ne sera pas un achat récurrent.

Dans une autre ambiance, il est aussi possible de trouver tout ce qui est dérivé du poulet : nuggets, escalopes à la milanaise, cordon bleu et aiguillettes. Ici, c’est le soja texturé et le tofu qui ont souvent la part belle. Et bonne nouvelle : de plus en plus de marques de la grande distribution s’y mettent aussi ! Vous devriez donc déjà voir, à côté des plats préparés traditionnels, des alternatives vegan dans votre supermarché ! Néanmoins, petit hic : ces alternatives sont toujours proposées en version “panée”. Je n’ai vu qu’une fois des faux effilochés de poulet à base de tofu et j’espère que ce genre de produit plus “brut” se diversifieront.

Pour les fans de viandes hachées en tout genre (hachis parmentier, bolognaise, burgers…), là aussi, il y a tout ce qu’il faut en rayon avec le soja texturé, même en rayon de supermarché on peut maintenant en trouver. Sans parler de toutes les petites boulettes diverses et variées à base de soja et de légumes que l’on trouve depuis assez longtemps maintenant en supermarché. Je n’en ai goûté que deux fois, dont une fois où j’ai été assez déçue. Mais il y a tellement de variétés que je suis sûre que l’on peut y trouver son bonheur !

Et le pompon sur la Garonne, pour vos yeux ébahis : le foie gras végétal ! Egalement appelé le “joie gras”, cette petite merveille de technologie gustative a dû sauver plus d’une famille lors des dernières fêtes de fin d’année. Composé en grande partie de noix de cajou, il paraît que c’est assez bluffant niveau texture et goût. Je suis même tombée sur une marque qui l’a renommé “Sans foie ni l’oie” (perso, ça m’a bien fait rire). Si, en plus d’être aussi bon que du vrai, il y a des jeux de mots de haut vol, je pense que je me laisserai bien tenter un de ces jours.

Chroniques d'une fausse vegan : les folles alternatives vegan
Merci pour le joie gras !

Bonus : le bacon et le jambon vegan. Merci le seitan, tu as sauvé les croque-monsieur du désastre !

Du faux-mage qui ne file pas un mauvais coton

Au rayon fromagerie, les vegans ne se sont pas laissés intimider non plus. On commence à trouver dans de plus en plus de magasins bio du faux gruyère en tranche à base de lait de coco désodorisé. Fan de mozzarella filante sur la pizza ? Yep, ils l’ont fait aussi, à base de riz germé ! Je dirai même plus que les vegans sont allés encore plus loin en créant le camembert vegan, à base de noix de cajou. J’ai également vu sur le site Un monde vegan des “faux-mages” de chèvre. Quand je vous disais que les vegans n’avaient peur de rien.

Au final, ces faux-mages restent des produits très spécialisés. Ils ne se trouvent pas facilement, même en magasin bio, et encore moins en grande surface. Je pense que l’emmental de noix de coco sera le prochain à débarquer dans les supermarchés, mais en attendant, il faudra patienter ou se lancer soi-même dans la confection de ces fromages végétaux. Je serai curieuse de voir à quoi ressemble ces fromages à la coco et je compte même tester la ricotta maison à base de tofu. Concernant les fromages à base de cajous, je préfère manger les cajous plutôt que de les transformer, mais ça, c’est un avis très personnel !

Les vegans ne sont pas privés de dessert

Je ne sais pas si vous avez remarqué l’apparition très plébiscitée sur Instagram des glaces sans produit laitier de la marque Ben & Jerry, ainsi que celles de Picard. Ainsi, j’ai dû voir une bonne cinquantaine de stories sur le sujet, ce qui m’a donné des envies de glaces pendant des jours. Niveau glace, c’est bon, les vegans sont sauvés !

Pour les “yaourts” (même s’il est interdit d’appliquer cette appellation à tous les produits qui ne sont pas dérivés des produits laitiers – merci les lobbys), ils ne sont pas à plaindre. Finis les desserts au soja que personne ne voulait, parce que, avouons-le, ils avaient un petit goût assez bizarre. Dessert au lait de coco et au lait de soja investissent massivement les rayons depuis quelques mois ! Que ce soit nature, aux fruits, au chocolat, à la noisette ou en mousse, le choix est immense et on n’a plus besoin de courir les magasins bio pour se faire plaisir. Une excellente nouvelle, je trouve, pour sensibiliser le plus grand nombre et varier la consommation. J’adore notamment toute la gamme Alpro, surtout la crème dessert chocolat noisette.

Bon, maintenant, parlons gâteau. Trouver des gâteaux sans oeufs ni lait en supermarché vous paraît impossible ? Que nenni ! Sans que vous ne vous en doutiez, vous mangez déjà des gâteaux “vegans”, ils ne sont juste pas labellisés vegans. Quelques exemples : les cookies Granola, Oréo, les spéculoos, les Belvita tartinés, les palmitos, une grande partie des biscuits diététiques... Et si on en veut plus, on fait quoi ? On file en magasins bio et magasins spécialisés : cakes, brioches, tartes, crêpes, gaufres, viennoiseries… Vous avez même des pâtisseries vegans qui ouvrent un peu partout. Certes, acheter des gourmandises vegan, c’est un budget, je ne vais pas vous le cacher. Pour tout ce qui sera simili-carne et produits dérivés du soja, votre compte en banque s’en sortira très bien. Mais pour ce genre de produits (de même pour faux-mages, joie gras et compagnie), il va falloir sortir les gros billets.

Chroniques d'une fausse vegan : les folles alternatives vegan
Donnez-moi cette glace Ben & Jerry, vite !

Tous fous de tofu

Pour finir, j’avais envie de vous faire un petit tour des tofus aromatisés. Si vous êtes encore dubitatif sur le tofu, je pense que ce dernier paragraphe pourrait vous convaincre.  Niveau variété, là aussi, ils ont mis le paquet !

  • Envie de lardons ou de bonne barbaque ? Tofu fumé, fumé amande-sésame, fumé 5 graines, fumé forestier (le black forest de son petit nom), fumé sauvage, braisé… faites votre choix !
  • Envie de soleil et de nature ? En avant avec les tofus rosso, méditerranéen, à l’origan, aux herbes, goût pizza, aux olives, au basilic, au pesto, à la ciboulette, à l’ail des ours. Maïté en aurait eut la tête qui tourne !
  • Envie de voyager ? Billet aller simple avec les tofus à la japonaise, au curry, au tamari, au curcuma, mariné à la  japonaise, au curry-mangue, aux algues ou aux épices Western !
  • Envie de croquant ? Cyril Lignac ne sera pas en reste avec les tofus sésame-noisette, noisette ou amande.
  • Envie de se la jouer pique-nique ? Oui, il existe aussi un tofu “terrine de campagne” les amis, c’est de la folie furieuse !
  • Et enfin, l’inclassable mais qui m’a bien intrigué : le tofu kombucha. Le kombucha, c’est une nouvelle boisson assez tendance à base de thé fermenté. Là, je vous avoue, je reste un peu intriguée. Je ne vois pas trop l’intérêt de cette association.

Une seule saveur n’a pas encore été explorée par les fabricants de tofu : le sucré. A quand le tofu nutella ? Et le tofu brownie, cookie, vanille, caramel ? Ca ne m’étonnerait pas qu’en Asie, on en trouve déjà. Affaire à suivre !

Mon avis sur tous ces produits ?

Je n’ai pas testé une grande majorité de ces produits. Même si certains me tentent beaucoup (coucou la glace Ben & Jerry), je garde tout de même la tête froide et essaie de prendre un peu de recul sur ma démarche initiale. Pourquoi est-ce que je mange plus souvent vegan au quotidien ? Pour ma santé. En partant de ce postulat, est-ce que l’on peut considérer tous ces produits comme “bons pour la santé” ? Oui et non. Je pense qu’il ne faut jamais perdre de vue que les “produits vegan” n’équivalent pas toujours à des “produits sains”. Bien au contraire ! Il faut arriver à discerner, dans toute cette tendance “healthy” les produits qui le sont vraiment. Ce n’est pas parce que l’emballage est vert, qu’il y a la mention bio et vegan, que vous allez avoir quelque chose de meilleure qualité qu’un plat préparé.

Je suis ravie de voir de plus en plus d’alternatives vegan dans les grandes surfaces. Comme je le disais, je trouve qu’éveiller la curiosité avec ces produits est excellent et ne peut mener qu’à une accélération de la prise de conscience alimentaire. Néanmoins, comme tout produit transformé, il ne faut pas en abuser. Même si leur composition reste plus “clean” qu’un plat préparé surgelé, ils n’en restent pas moins transformés. Personnellement, je me permets quelques petits plaisirs avec certains produits, mais j’essaie de toujours favoriser des produits “bruts” ou nature. Cet avis ne tient qu’à moi-même. J’encourage toutefois toute personne souhaitant changer son alimentation à commencer avec ce genre de produits accessibles.

Et vous, avez-vous testé des alternatives vegan originales ? Que pensez-vous de toutes ces alternatives vegan, bonne ou mauvaise idée ? Je vous dis à très prochainement pour une nouvelle chronique !

Chroniques d'une fausse vegan : les folles alternatives vegan
Déglingeuse de mythes, out !

Retrouvez toutes les chroniques d’une fausse vegan ici.

3 thoughts on “Chroniques d’une fausse vegan #6 : les folles alternatives vegan”

  1. Je suis d’accord avec toi, ce n’est pas parce que ces produits sont vegans qu’ils sont forcément sains. Bon, chacun à une notion différente de l’alimentation saine.
    Après, je pense quand même qu’ils le sont bien plus que les plats cuisinés, et aliments tout fait non vegan.
    Personnellement, je n’en consomme pas souvent, car j’ai voulu choisir cette alimentation pour manger de “vrais” produits, mais quelques fois, c’est sympa de savoir que tu peux avoir des options vegans !
    Très cool cet article sinon hihi 😉
    Bisous,
    Melody (fresh and sunkissed)

    1. Merci pour ton commentaire Melody ! Nous sommes sur la même longueur d’ondes en effet. Ces produits restent très transformés et il ne faut donc pas en abuser. Les garder pour des petites occasions ou pour se faire “plaisir” de manière occasionnelle, mais en effet, comme tu le dis, chacun a son niveau d’évaluation sur le côté sain d’un aliment.
      A très bientôt et merci pour ton retour sur l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *